Parole - Français - Résistants

2ème Lettre - Députés, dormez-vous ?

 

 Avec les encouragements de l'auteur. [Thorgaal Bergère]

 

Députés, vous dormez !

 

Députés, ne sciez pas la branche sur laquelle vous reposez !

 

 

Avertissement loyal et  sans doute avisé

 

Bien que vous sembliez ne pas vouloir diminuer vos salaires, alors que chacun subit les effets d'une crise qu'il serait possible de largement circonscrire, sachez que : les députés Grecs, selon leur Président, ont vu leurs rémunérations chuter de moitié. Voir ci-contre :

 

//europegrece.wordpress.com/2012/02/10/remuneration-des-deputes-grecs-la-reponse-du-president-du-parlement-grec-a-larticle-de-j-quatremer-liberation/ 

 

Qu'en sera-t-il prochainement des vôtres sous la pression populaire ?

 

D'autre part, vous savez aussi bien que nous que le ralentissement économique [Cultures, élevages, fabrications diverses, commerce, services] de la France se réduit comme une peau de chagrin, obligeant l'Etat à emprunter pour vous rémunérer. Non seulement il emprunte aux banques privées avec intérêts augmentant chaque mois les impôts mais la dette [impossible à rembourser] s'alourdit chaque jour. Le chaos va s'installer d'autant que les industriels et responsables des services délocalisent largement, ou imposent une large diminution des salaires sous la pression d'une Economie délétère, non adaptée. Evitons de souligner les coupables.

 

Le profit, la spéculation, votre myopie sur ce système économique français et européen colonisé par l'Etat américain et surtout les multinationales vous invitent à faire la sourde oreille ["Quand les multinationales gouvernent le monde". David Korten] Or, lorsqu'une bonne fraction de nos laborieux actifs afficheront faillites, les exemples loin d'être rares, et que nous aurons des liquidations judiciaires en grand nombre que ferez vous de vos deniers ?

 

Seules les industries de l'armement semblent encore solides, mais pour combien de temps ? Utiliser vos moyens financiers pour acquérir des armes, manger vos billets ou au mieux vous attaquer par vos dents aux produits et plats américains insipides ?

 

Trêve de plaisanteries

 

Des citoyens de bon sens, gestionnaires,  cultivateurs jeunes et anciens, industriels, commerçants et artisans réunis sous l'égide de multiples associations  tâchent de bien vous faire comprendre qu'il faut à tout prix que nous collaborions à une œuvre de refonte de tout le système économique, juridique, social etc. par l'entremise de la démocratie directe qui donnera à tous les citoyens, surtout les plus actifs et les mieux informés de part leurs activités diverses, le pouvoir conjoint d'initier les lois. Plus de Diktat mondial !

 

Conclusion

 

Ce n'est pas un ultimatum, ni un ukase mais une main loyale tendue pour parvenir, très rapidement, à nous sortir de cette zone de turbulences dans laquelle les gouvernements successifs se sont enferrés. Sans réponse de votre part, je vois mal votre avenir et le nôtre. Des sites Internet prolongeront cette mis en garde.

 

A bons députés, salutaire introspection.

 

Jacques Daudon  



05/12/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 75 autres membres