Parole - Français - Résistants

Lettre aux Résistants français, Assos, Avocats, Médecins

 

 https://static.blog4ever.com/2012/02/649252/artfichier_649252_647165_201203175933441.jpg

 

Vaclav Havel -    Yves Cassard     Jacques Daudon   Alain Sandler     Dr Moulinier        Silvio Gesell

 

L'union de ces hommes, aurait pu changer le cours des évènements parce qu'ils ont toujours tenté de rendre leurs égaux responsables et non égoïstes. Havel et Gesell ont disparu mais leurs idéaux demeurent. Que nos 4 amis vivants puissent rester solidaires pour le bien commun. Personnes atypiques pour une simple raison : que la Vie puisse se perpétrer sans trop de heurts.

 

Serres le 20 décembre 2012,

 

Mesdames, Messieurs les Présidents d'associations, Messieurs les Professeurs, Médecins, Naturopathes, Directeurs de Laboratoires, Citoyennes, Citoyens.

 

Je m'adresse à vous, non point à votre moi -- qui comme vous le savez, je me juge trop bien, le mien n'étant pas des plus raisonnables – mais bien à votre conscience au travers de votre vécu.

 

En d'autres termes je tente d'établir une liaison avec votre instinct de conservation. L'intuition ne s'y rattacherait-elle pas ?

 

Je n'oublie pas cependant ce que vous avez fait pour le public, les citoyens, entrepris malgré les critiques, les calomnies, les désespoirs, pour finalement aller à votre rythme vers le but que vous vous étiez proposé. Hélas, vous touchez, bien qu'avec talent et opiniâtreté, un point fragmentaire de notre vie de chaque jour en oubliant sans doute l'essentiel. Notre étroite association avec Dame nature qui pourtant nous rappelle bien souvent que nous ne la respectons guère.

 

Certains resteront muets, surpris, circonspects, d'autres mépriseront ma lettre, plusieurs n'auront pas le temps de lire avec attention cette missive, qu'importe, je reste en communion avec ma conscience, ma raison, mon expérience pour imprimer les mots clefs qui justifient mon intervention.

 

Sachez que tous les Chefs d'Etats, sans exception bien qu'ils devraient être au courant de la plus importante des choses, la manière de vivre le plus longtemps possible, sont prisonniers de leur ignorance en matière de santé [un simple mais déterminant exemple].

 

Si je cite cette catégorie de citoyens c'est que je les vois mourir bien avant l'âge, paralysés ou conditionnés par la désinformation qu'eux-mêmes entretiennent. N'est-il point honteux que nous ne sachions, à l'heure actuelle, qu'elles sont les causes profondes des maladies et que nous ne sachions les guérir, mieux les éviter ! J'ai largement diffusé sur mon blog à ce sujet [ Chapitre Médecine, biologie - Médecins, naturopathes avertis].

 

Comment voulez-vous que la Terre puisse accepter notre survie, si ceux qui ont été mis au pouvoir sont incapables de déceler le vrai du faux et ne tentent d'équilibrer au mieux les conditions qui nous permettent de survivre ?

 

Que nous le voulions ou pas, à l'instant présent, nous sommes tous empoisonnés, appauvris et asservis par quelques sectes puissantes qu'il est inutile de nommer. Empoisonnés eux-mêmes mais qui profitent momentanément de l'Economie de marché et de son fils aîné le profit.

 

Que veulent dire croissance, concurrence, défis, course à la production, lutte sauvage, rendement financier maximal, "progrès scientifiques et technologiques" s'ils entraînent pollutions diverses, chômage, paupérisation, désordres sociaux, religieux, militaires, drogue, dénis de justice, effondrement des valeurs, etc... .

 

Qui ne comprendrait pas que cette progression démographique, cette course folle à la production en tout domaine, voir même du gadget nous amènent au déséquilibre et à la déraison ? Un fabricant quelconque ne devrait-il pas avoir le droit et le devoir de s'arrêter lorsque la production excède la demande ? Un agriculteur devrait-il se passer de consommer si dans son secteur la nature ravageait ses récoltes ? Combien d'exemples de la sorte montrant bien que notre Economie est non seulement bordélique mais tellement inhumaine.

 

Le professeur Séralini a déjà exposé dans son livre "Tous cobayes" les grands problèmes qui doivent impérativement être solutionnés pour éviter la pollution complète et la disparition du genre humain de la planète.

 

Ceci dit, la seule façon d'espérer conserver une Terre en état est bien de s'unir afin que tout acte de notre société s'entoure des dispositions nécessaires à ce que disparaissent toutes traces de polluants de synthèse, tout au moins, limiter largement ces incidences désastreuses.

 

Je suis parfois effrayé de voir plusieurs dizaines de centimètres de neige qui rendent difficile mes visites à mes chevaux. Pourtant, quelques jours après, cette dernière a disparu, n'est-ce point le miracle de la nature ?

 

Ai-je besoin d'un profit monstre, pour me nourrir de si peu, ai-je besoin de télévision ou de téléphone portable pour occuper mes journées, alors que je me régale à rénover une ferme de 400 m2, à construire des nichoirs, afin de garantir mes récoltes futures. La vie est bien plus simple que ce que l'on nous a appris.

Alors, Professeurs, Présidentes et Présidents, Avocats, Médecins, Naturopathes, on s'unit ? Je n'ai jamais parlé de gauche et de droite, mais j'avoue que sans une politique conservatrice de l'environnement et souveraineté citoyenne, [droit d'induire les lois], informations plurielles loyales, nous irions immanquablement vers notre disparition rapide.

 

Jacques Daudon, simple citoyen désirant ce que beaucoup veulent ignorer, tels des autruches. Gagner sa vie à la sueur de son front signifie que rien ne s'obtient sans effort, la récompense se résumant à une satisfaction personnelle satifaction d'un labeur accompli dans le respect et l'harmonie. 

Cet appel ne provient ni d'un Général, ni d'un génie. Une réponse circonstanciée prouvera que vous possédez instinct de conservation et conscience.



20/12/2012
4 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 75 autres membres