Parole - Français - Résistants

Amis citoyens, à votre libre arbitre. Très respectueusement

 

 De vous, citoyennes, citoyens, je n'attends rien qu'un sourire de reconnaissance.

De moi, amis que de déposer en vos mains votre libre arbitre, votre destinée et souveraineté. 

La femme est l'égale de l'homme, le couple est l'égal de nos parlementaires si vous avez la volonté de me comprendre.

L'alliance de l'homme, du chien et de l'arbre est le symbole de notre renaissance.

Unissons nos volontés pour un monde moderne et bien meilleur !

 

 

 

En ce 17 mai, près de la Chapelle de Saumane, haut lieu de spiritualité et d'humanisme.

 

Avant-propos

 

L'homme d'Eglise d'un de nos petits villages me disait récemment ceci  :<< Trop de véhémence nuit au discours, à l'échange, à la compréhension entre hommes>>. Soit, il a bien raison. Cependant lorsque chez les bergers, les brebis hésitent n'est-il point nécessaire d'élever le ton ? Lorsque des Maires, des citoyennes et citoyens se refusent à transmettre l'information dûment vérifiée, indispensable à nots équilibres comment voulez-vous lécher le dessous des pieds du Bon Dieu ? Rester dans notre indolence, notre ignorance n'est point louable, n'est en rien chrétien.

 

Respect des fondamentaux - Règles générales

 

  • Principe de Constitutionnalité

La Constitution de 1789 nous offre notre souveraineté, un pouvoir partagé d'exprimer la volonté générale par le concours de tous.

Fondamentalement, je vous le rappelle : vous avez le droit et le devoir de contribuer,  à l'expression des lois; sans restriction, compréhension en osmose avec nos  représentants au Palais Bourbon. Cette entente est la seule façon d'éviter les conflits, de conduire notre avenir. Voyez plutôt nos cousins suisses!

  • Principe Economique

Etymologiquement, l'origine de l'économie est bien l'art de gérer les biens, la science ayant pour objet la connaissance des phénomènes concernant la production, la distribution et la consommation des ressources. Républicainement, l'art de distribuer sans qu'un facteur pervers n'ait la possibilité de nuire aux partages. (L'intérêt exagéré, malhonnête, la fructification de l'argent est inadmissible. Chacun concours, professionnellement, à la production des biens de la nation entière. Si la motivation est nécessaire pour élever un niveau de production raisonnable, adapté aux équilibres naturels, elle ne doit être ponctuée que par des avantages en nature, limités.

Le partage sociétal permet à chaque femme d'être non tributaire des ressources de l'époux, permet à chacun son libre arbitre, permet aux handicapés, retraités, enfants de ne point sauter à la corde devant une table vide ou maigrement servie.

Je n'ai rien inventé, c'est une loi de nature, une loi de partage largement démontrée par Maurice Allais, prix NOBEL d'Economie, par Silvio Gesell, Jacques Duboin, sous secrétaire d'Etat au Trésor (avant-guerre) etc. cette loi ne gênant que les principes capitalistes agonisants.

  • Principe Scientifique et Médical

Aucune association, groupement financier ou industriel n'a le droit d'empêcher la libre circulation des idées et écrits qui concourent à l'évolution des sciences. J'ai le droit et le devoir de rappeler à nos "tortionnaires" qu'ils tombent sous le coup de l'article 11 de la déclaration des droits de l'homme et du citoyen de 1789.

Je rappelle, sans haine, sans ressentiment que cet article n'étant pas respecté, nos médecins, dentistes, chercheurs, biologistes, biochimistes et bien d'autres précurseurs dévoués et humanistes ont été martyrisés, étouffés, désavoués soumis à la vindicte citoyenne et étatique au détriment de notre salut. J'ose accuser publiquement tous les laboratoires et capitalistes d'être à l'origine de notre déchéance, dégénérescence à des fins outrageusement mercantiles.

Je demande aux citoyens, conscients et humanistes de nommer votre égal, Jacques Daudon -- représentant de tout un peuple qui souffre -- aux plus hautes fonctions politiques afin que puissent être réparés les torts qui nous ont largement handicapés.

J'attends avec espoir, sans impatience, sans pensée égoïste votre réponse, votre verdict. J'ai bien dit : << J'attends que vous m'aidiez par diffusion ou commentaire >>. Merci pour notre France ayant besoin d'un homme énergique, volontaire et humain.

 

A Saumane le 17 mai de l'an de grâce 2012  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



17/05/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 75 autres membres