Parole - Français - Résistants

Démocratie Directe dans les Htes-Alpes depuis 1343 !

 

 

Un reflet du Queyras

Gestion et Foi semblaient faire bon ménage.

Les deux liés sans sectarisme a assuré leur liberté. 

 

Eh oui, les femmes et les hommes du Briançonnais possédaient, des siècles avant les Suisses, des privilèges incroyables de gouvernance quasi-autonome !

 

 La République que chacun s'accorde à déifier confisque ces privilèges surprenants.

 

 Voyons, voyons ! Ceci nous intéresse.

 


 

A l'époque, le Dauphin Humbert II, en faillite, a octroyé un statut fiscal et politique exceptionnel au Briançonnais en échange d'une rente le 29 mai 1343.

 

 La population des vallées alpines autour de Briançon a bénéficié d'une sorte de démocratie directe, tolérée par le roi de France Philippe VI de Valois lorsqu'il a acheté le Grand Escarton qui comportait 51 communes jusqu'au traité d'Utrecht en 1713 où 31 communes basculent dans l'orbite du Duc de Savoie.

 

Les Escartons élisent leurs juges et leur consul (Premier ministre) tous les ans en assemblée populaire.

 

 Droits de chasse, droit de porter les armes en tant "" qu'hommes libres francs bourgeois". Les droits de vivre sur ce territoire étaient sévèrement régentés, ne pénétraient sur ce territoire que ceux qui habitaient sur place et justifiaient de moyens d'existence. L'enseignement fut tel que 35% des femmes et 90% des hommes savaient lire vers 1600.

 

 Hélas, la Révolution française qui n'a jamais fait mieux que la royauté, a supprimé ces libertés le 4 août 1789. Bien que les habitants aient envoyé une requête à l'Assemblée nationale le 31 mai 1790, ils seront obligés de se soumettre.

 

La révolution provoquée par, entre autres, une disette "contrôlée" n'a pas seulement coupé des têtes, pas seulement protégé des libertés. Il a fallu attendre, notamment la IIIe République, pour que le déclic vers ces dernières s'effectue, sans atteindre, et de loin, le niveau de la Suisse.

 

 La France, cependant, a les graines nécessaires pour que germe rapidement cet élan de partage et de gouvernance; ne puisse en déplaire à ceux qui nous poussent sous le joug de l'asservissement complété par deux funestes facteurs : l'appauvrissement et l'empoisonnement,.

 

 Il est probable, à l'instant même, que des précurseurs montrent le chemin de nos droits et devoirs politiques. Sans prétention, grâce à Internet et à ses lecteurs le moment est venu d'imiter les Escartons si la pression populaire est suffisante. Il suffit pour cela d'insuffisances étatiques (c'est le cas) ou d'un crash boursier (cela ne saurait tarder).

 

Qu'à nouveau la République des Escartons s'étende sur l'Hexagone. Merci "Escartonnais" d'avoir, 700 ans avant, montré le chemin de la sagesse et de l'efficacité politique. J'adore ces gens en apparence rugueux mais tellement ouverts à l'émancipation.

 

 

 

Saumane le 26 avril 2012 

 

 

 

 



26/04/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 75 autres membres