Parole - Français - Résistants

Failles de la démocratie "Représentative" Y. Blot -E. Chouard

 

 

Etienne Chouard à gauche et Yvan. Blot à droite

 

 

THEME : Démocratie réelle ou Oligarchie

Débat entretien entre E. Chouard, enseignant en Economie

et

Y. Blot, ancien député et ancien fonctionnaire au Ministère de l'Intérieur

Vidéo http://dai.ly/sKRp6i  du 27 octobre 2011

 

Résumé des propos tenus par Yvan Blot au début du face à face.

 

Le système dans lequel vit notre république est un système oligarchique a-t-il affirmé.

 

En façade, c'est bien les députés qui votent les lois. En réalité, les lois sont préparées par les fonctionnaires en liaison avec les représentants des groupes de pression, syndicats patronaux, d'ouvriers, associations diverses.

 

Les médias jouent également un rôle, trient ce qui doit passer ou non dans la presse avec le concours des fonctionnaires de l'Etat.

 

Les Partis jouent un rôle manifeste dans la préparation des lois. Les Parlementaires obéissent à leur Chef de parti. Les Députés de la majorité reçoivent les consignes du gouvernement et ne peuvent en aucun cas changer une seule virgule aux projets de loi.

 

Un Député représente davantage le Parti que les Citoyens. La peur de ne pas être réélu tient davantage au Parti qu'au citoyen. Sans obéissance, ils perdent l'investiture de leur Parti.

Un groupe organisé, oligarchique, légifère sous les ordres de l'exécutif; pas de séparation des pouvoirs.

 

Exemple flagrant cité par Y. Blot.

 

Les droits de succession sur les petites entreprises est un exemple flagrant.

A la mort du propriétaire de l'entreprise, les droits sont tels qu'ils tuent la petite entreprise. La réduction des droits de successions, appuyé par G. Chavanes, ministre en 1987 du Commerce et de l'artisanat, ne put se concrétiser par l'intervention en pleine Assemblée, de Daniel C. Directeur de cabinet du Ministre des Finances, ancien Président de la Société Générale (l'exécutif non élu s'impose au législatif [ où est la séparation des pouvoirs]) avec les paroles suivantes : << je vous interdis de mettre au point cet amendement>>, et finit par, belle leçon d'oligarchie, :<< vous ne tenez pas vos parlementaires ! >>.

 

Les citoyens bernés devraient réagir, en adoptant, comme les Députés savent si bien le faire, le principe de l'Omerta, donc de l'abstention. Les Partis de tout bord vont compter leurs derniers électeurs dans les prochains mois de 2012.



15/04/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 75 autres membres