Parole - Français - Résistants

L'Economie, L'Empereur, le damier et l'intérêt.

 

L'histoire suivante narrée ci-dessous -- semblable dans son ampleur à l'intérêt [dans le temps] concédé par les Banques aux divers organismes demandeurs de prêts (Etat, Entreprises, Particuliers) -- démontre parfaitement l'ampleur d'une courbe exponentielle entraînant dans le cas des intérêts ses nuisances sociétales et l'appauvrissement donc des citoyens.

 

 

 

 

Un empereur perse découvrit avec enthousiasme le jeu d'échecs. Il voulut récompenser  l'inventeur de ce jeu. Il décida d'exaucer  son voeu.

Ce mathématicien intelligent, demanda que l'on place un grain de blé sur la première case du jeu en doublant, à chaque case suivante, le nombre de grains.

L'Empereur ravi dans un premier temps de la modestie du voeu, fut trés étonné que la production totale de blé de l'Empire ne put suffire à remplir les cases de l'échiquier. La quantité de blé à la 64 ième case était égale à 440 fois la production de la planète !

 

Revenons à la courbe exponentielle de l'intérêt

 

D'après les recherches de Margrit Kennedy "Libérez l'argent", le tableau ci-dessous (repris par Olivier Berruyer dans son livre " STOP Tirons les leçons de la Crise") démontre l'incidence des intérêts (%) sur les prix. A votre tour appréciez le mal que fait l'intérêt à notre société. Pas un seul Economiste ne niera l'évidence et se remettra en mémoire le fait que l'Eglise, la religion musulmane, divers philosophes et tous les rois de France ont rejeté cette forme d'exploitation honteuse.

 

Ne l'oublions 400.000 Espagnols, jetés à la rue, par l'effet indirect de l'intérêt. Ceci en 2012 !! Confirmé par des amis qui habitent Irun. 

 . 



14/11/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 76 autres membres