Parole - Français - Résistants

Les Partis Représentatifs au bord de l'asphyxie !

 

 

Les partages, politiques et économiques, sont les 2 mamelles des Français conscients !

 

L'asphyxie des Partis patentés n'est qu'un euphémisme.

 

L'état pathologique de ces derniers déterminé par l'arrêt de la confiance que les citoyens leur accordaient naguère est aujourd'hui patent. Les sites et blogs divers mettent en exergue les pantomines de ces baladins dépassés par les évènements et la lucidité des citoyens qui patients attendent l'instant où ils pourront, dans l'anonymat, verser le vote du bonheur, guidé par l'espérance, dans l'urne.

 

Quand bien même taisent-ils leur rancoeur, ils ne désirent plus qu'une chose : que l'on efface ces mensonges, ces comédies, ses effets d'annonce, ces hypocrites salutations exceptionnelles, ces lois prédatrices, scélérates qui privent, petit à petit, le pays tout entier de liberté, d'argent raisonnable et de sérénité. Ils ont bien compris qu'un pays riche de productions diverses ne pouvait, en aucune manière être dans la pauvreté. Même si les mathématiques ne sont point à notre goût, notre bon sens populaire n'a pas besoin de calculer. Ils jaugent tout simplement, empiriquement mais je le répète avec bon sens.

 

Trois femmes ne me contrarieront point. Sur les parkins de Gap, elles ont lu mes documents. Elles ont esquissé un sourire, puis au fur et à mesure, se sont libérées de leurs problèmes, ont hoché la tête comme pour approuver. Deux d'entre elles m'ont simplement dit :<< à vous lire vous ne faites pas partie des Gauches ou des Droites, c'est heureux ! Votre discours est clair, loyal, démonstratif, il en faudrait beaucoup de la sorte !>>. Je cache la conclusion finale mais leur regard en disait long. Si vous voulez elles ne m'aimaient pas de coeur mais du bout de leur bulletin parfumé. Dommage qu'elles ne fussent pas fées, elles auraient ajouté une corde de plus à mon arc de la concorde citoyenne.

 

Votre candidat dévoué, sans rancune pour les encartés qui ne voteront pas pour moi. J'accepte les scores, les votes citoyens sont sacrés, pourvu qu'au final le peuple soit respecté.

 

J. Daudon candidat de coeur.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



20/04/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 75 autres membres