Parole - Français - Résistants

Mondialisation . Echec et Mât ?

 

 

 

 

 

 

Une démocratie directe ? Pas tout à fait, mais confiance réciproque par le : je te donne, tu me permets !

 

 

 

 

 

Mondialisation, échec et mât par le Gouvernement du peuple, par le peuple et pour lui.

Comprenons la Démocratie Directe comme la vivent les Suisses.

Tiré de "La Démocratie Directe" d'Yvan Blot – Edts Economica.

 

Y avions-nous pensé ?

 

Lorsque des gens sains — de corps et d'esprit, nullement affectés par des informations partisanes, non touchés par des produits chimiques, tels les neurotoxiques ou cancérigènes, vivant loin de l'abstrait, du virtuel, constamment au contact des réalités de la vie, épaulant leurs égaux dans une franche convivialité — dissèquent le livre de Blot ils ressentent fortement le besoin d'appliquer les principes que détiennent les Helvètes depuis 1831. Le véto sur les lois et le principe du référendum obligatoire pour tout changement de la Constitution.

 

Les effets politiques : Stabilité et confiance

 

Les parlementaires suisses ont bien été obligés de tenir compte de l'effet dissuasif des référendums. Si le rejet des 35 heures ou l'interdiction des minarets nous étonne, nous oublions que ces idées sont largement majoritaires dans ce pays et que ce que peut espérer une minorité, coupée du peuple, ne peut franchir l'obstacle du référendum.

L'initiative populaire permet l'expression de chacun et le pouvoir de légiférer à condition de convaincre ses compatriotes. Elle range, cette initiative, les manifestations de rue, les défilés revendicatifs, au placard. La vie politique est moins chaotique qu'en France. Les sondages confirment que 80% des Suisses peuvent influencer la politique de leur pays contre moins de 40% en France.

Lorsqu'une loi est rejetée par référendum, le gouvernement qui l'a soutenue n'est pas obligé de démissionner. S'il le faisait il serait considéré comme incivique. On lui demande de gouverner en assentiment avec le peuple, sans chantage pour faire passer ses idées. Le Conseil fédéral qui ne comprend que 7 ministres, est élu pour 4 ans quoiqu'il arrive. On ne peut dissoudre le Parlement.

 

Ceci laisse aux parlementaires une plus grande liberté de vote face aux consignes gouvernementales.

Ainsi, Gouvernement et Parlement sont plus efficaces qu'en France, bien que la démocratie directe leur interdise toute politique éloignée des désirs profonds du peuple.

 

L'information, à la base de tout changement, est-elle meilleure en Suisse ?

 

Il semble, d'après l'auteur que les citoyens suisses s'engagent bien plus passionnément dans les débats publics lorsque des sujets majeurs apparaissent sur le devant de l'actualité et feront l'objet de votations futures.

Comme quoi la motivation viendrait bien de la responsabilisation.

 

D'où, l'importance en France de l'apparition de la démocratie directe redoutée, à tort, des gens de pouvoir.



13/07/2012
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 75 autres membres