Parole - Français - Résistants

Révolutions Technologiques. Emplois. Problèmes ? Non !

Les rapides et déroutants progrès technologiques vont-ils handicaper les citoyens ?

 

L'ancien technicien, ayant compris les leçons de M.Allais (Prix Nobel d'Economie),

 

répond sans langue de bois. (vos critiques dans commentaire au bas de la page)

 

 

Ce sujet majeur, même si mes égaux s'intéressent davantage à résoudre leurs nombreux problèmes de santé, est à solutionner.

 

Avant- Propos 

 

Je me penche sur cette question pour éviter, que par désinformation voulue, nos ouvriers, techniciens de l'industrie et des services ne s'en prennent aux machines. Pour provoquer une révolution on affame le peuple. Aujourd'hui on tente de le convaincre, à la manière des sophistes, qu'il n'y a rien d'autres à proposer. Il faudrait  accepter avec fatalisme cette fausse réalité. Permettez-moi de refuser ce genre de mensonge.

 

Bref examen de la situation par le candidat

 

L'avènement du machinisme, à partir de 1930, a supprimé l'élément humain de la production dans des proportions énormes. Les ouvriers, techniciens, ingénieurs, évincés de ces productions monstres sont dans l'impossiblité de consommer normalement puisque leur pouvoir d'achat est moindre (allocations chômages).

 

Sous la coupe de l'Economie capitaliste, avec des règles établies depuis fort longtemps, la concurrence nationale et internationale atroce que se livrent les industriels, le monde des services, est telle qu'outre la suppression de l'homme des commandes de la machine, l'irrespect des règles commerciales d'échanges internationaux (les USA sont principalement coupables), le libre échange dans le commerce mondial pousse le patronat à délocaliser, ou faire chanter les travailleurs de leurs usines par la diminution des salaires ou le chômage. Ceci revenant à bloquer l'économie puisque les produits ne s'écoulent pas, faute de numéraires. Ceci est un constat, avoué largement par chacun d'entre-vous; voyons la façon de résoudre le problème.

 

Résolution

 

Ayant assisté à une concentration, sans cesse, croissante des industries, ce procédé a conduit les acteurs de la prétendue "économie libérale" à travailler pour les multinationales, où l'élément humain n'est qu'un pion taillable, corvéable et jetable. Le système capitaliste s'effondre puisque celui qui veut vendre est ruiné par celui qui ne peut travailler. Quand comprendra-t-on que le contexte social est tributaire des richesses de la nation ?

Siemens, Daimler-Benz en Allemagne gagnent plus d'argent sur le marché du capital que dans le secteur productif.

 

C'est bien la preuve que les règles actuelles sont moribondes !

 

La presse allemande a qualifié ces entreprises de "grandes banques dotées d'un secteur productif de facade". Réf : (Libérer l'argent de l'inflation et des taux d'intérêts. Margritt Kennedy - Edts "VivezSoleil") .

En conséquence, suivant la loi d'un génial économiste Maurice Allais il est impératif de réunir le système libéral dans le domaine de la production, au naissant système "Sociétal" pour répartir égalitairement les diverses productions. Ainsi, sont évaluées, chiffrées les montants des produits, élevés, cultivés, transformés avec, combien de fois l'a-t-on répété, une émission monétaire strictement équivalente et de surcroît gratuite. Où voyez-vous de l'inflation dans ce simple et rigoureux raisonnement ?

 

Votre dévoué complice désire, si vous l'acceptez, réformer le système. Il est nécessaire et suffisant que chacun, industriels compris, y trouve son compte, donc la motivation nécessaire pour survivre honnêtement. L'argent circule, les produits s'achètent l'Economie et son sens étymologique sont respectés. Citoyens faites vos jeux, tout est pour le mieux.

 

SI VOUS ACCEPTEZ APRES REFLEXION CETTE SOLUTION RESOLVANT NOS PROBLEMES

 

J'attends patiemment vos réflexions. Ne pouvant le faire autrement que par Internet, bloqué par les médias, ce moyen me semble efficace si vous voulez coopérer.

 

Composé à Saumane le 1er mai 2012, fête, pour moi de l'efficacité politique. N'en déplaise à mes adversaires que je respecte et auxquels je demande d'utiliser leur bon sens et leur possible humanisme.

 

Jacques Daudon

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



01/05/2012
3 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 75 autres membres