Parole - Français - Résistants

Un exemple étonnant : Une Initiative heureuse en Suisse

 

La démocratie directe n'a pas l'air d'affecter le paysage suisse !!

 Les électeurs apprécient les candidats du RIC. Ils savent pourquoi. Pourquoi ?

Parce que la démocratie directe refuse les "bas-flancs".

 

Tiré du livre d'Yvan Blot, haut fonctionnaire d'Etat, ancien parlementaire,

"La Démocratie Directe

Une chance pour la France". Editions Economica

 

Page 123 : extrait saillant

 

" Le citoyen, contrairement à ce que croient les oligarques, est plus responsable que ses représentants. Il vote en secret lors des référendums et n'a pas à rendre compte au Parti comme c'est le cas du parlementaire. Ce dernier vote de façon publique sauf exception. 

 

De plus le citoyen vote en fonction des intérêts de sa famille à long terme. Il n'a pas de gain particulier à court terme à obtenir par son vote.

 

Voici l'exemple fourni par le Professeur E. Grisel de l'Université de Lausanne, éminent spécialiste de démocratie directe helvétique.

Il existe beaucoup de terres occupées par des vignes très anciennes entre Lausanne, Vevey et Montreux sur des collines qui dominent le Lac Léman. Ce paysage est protégé et les règlements d'urbanisme limitent étroitement toute construction.

Une initiative a été proposée pour déréguler tout cela au profit des promoteurs immobiliers.

 

Les maires à l'unanimité ont recommandé de voter pour cette initiative. Le peuple a très majoritairement voté contre pour protéger sa qualité de vie.

Voilà un cas flagrant où les maires, qui pourtant sont les élus les plus proches des citoyens, n'ont pas été suivis.

 

A court terme, ils voulaient dégager des terrains pour des constructions nouvelles, et sans doute accroître le nombre d'habitants, les rentrées financières et accentuer leur pouvoir.

 

Les citoyens de base ont voulu préserver leur paradis pour toujours ou le plus longtemps possible.

 

C'est un cas classique d'opposition entre le profit à court terme et l'intérêt à long terme. Le citoyen, contrairement à ce qui est prétendu, est plus intéressé par la préservation du long terme car il ne bénéficie pas de rentes à court terme dont profitent les oligarques."

 

Si des élus ou gouvernementaux craignent des mouvements de foule irresponsables pouvant amener des lois scélérates grâce à la démocratie directe, qu'ils me glissent au creux de l'oreille de quelle manière et par qui ont été mis au pouvoir Mussolini et Hitler ? Il n'est pas souhaitable que les lutins de la politique, députés presque malgré eux, entrent au Palais Bourbon. Il devrait y avoir de sacrés prises de gueule, réformes ou Constituante à la clef ! A situation désespérée, hommes d'exception.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



14/04/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 75 autres membres