Parole - Français - Résistants

Médecins, Infirmières, Avocats et tout citoyen

 

 

 

 

Nous avons fait jusqu'à l'heure actuelle "fausse route" sur le plan économique. Tous sans exception.

La preuve, vous l'avez tous les jours sous les yeux.

 

Préambule et pose du problème

 

Vous le savez mieux que moi, nous sommes régis, manipulés conviendrait davantage, par 3 facteurs ou règles largement rétrogrades, désuèts qui sont :

  1. L'économie marchande, même en libéral, devenue mercantile, puis vénale, outrageusement spéculative.
  2. Les mécanismes du système monétaire international dont les capitaux circulent, 200 fois au moins, à l'avantage de la spéculation (1.000 milliards de dollars/jours, vieux chiffres d'ailleurs) que pour la production, la consommation et les services (environ 8 milliards).
  3. Les comportements des Lobbys, des humains, hautement égoïstes, individualistes qu'engendrent les deux premier facteurs.

Les conséquences sont tout simplement, autant pour le libéral que pour tout citoyen dont je fais évidemment partie, catastrophiques et engendrent des effets pervers non linéaires, mais boucle de rétroaction préjudiciable pour la société et chaque citoyen.

 

Analyse succincte de la situation

 

Votre Ordre médical, celui des avocats, les syndicats, ne cherchons pas leurs motivations, ni savoir de quels groupes viennent les pressions, subissent les contraintes dues en grande partie à la loi du profit maximum. Développer est inutile car vous savez mieux que moi  les pressions que vous subissez. Pressions étant, soyons clairs, un splendide euphémisme.

 

Comment en tant que citoyen et candidat à la députation puis-je avec vous régler le problème ?

 

C'est relativement simple en théorie comme en pratique avec le souci de privilégier les citoyens, leur transmettre le pouvoir de co-légiférer avec les députés, comme inscrit dans la Constitution de base de 1789, enfin bien tenir compte des données sur ce sujet, communiquées par le "Prince des Economistes", Maurice Allais prix Nobel 1988.

 

Le capitalisme ne fait plus de profit, je l'ai déjà démontré, (aidé par M. Allais), donc il agonise avec de terribles soubresauts : les dérèglementations internationales des échanges, jusqu'à l'arnarchie et la malhonnêteté sans reparler de la spéculation, des paradis fiscaux, de la drogue... nous n'en finirions pas.

En conséquence, les citoyens, les députés futurs doivent être avertis que seul le rapprochement du Libéral et du Sociétal résoudra les problèmes.

En clair et très brièvement les actifs s'emploient, créent, élèvent, cultivent, produisent, conseillent, soignent, défendent dans le respect de la demande citoyenne (donc non communiste), des règles naturelles, observance de la pure science et des meilleures techniques non polluantes.

 

Ainsi évalue-t-on rigoureusement ces productions, services, etc. . Une fois le global chiffré, on émet une monnaie gratuite, la Banque Européenne ou de France n'aura aucun mal puisque l'émission monétaire est le fidèle reflet de la valeur de la production nationale; pas de crainte d'inflation et surtout, comme on va répartir la production, avec un avantage léger aux meilleurs pour les motiver.

Avantages majeurs : si un rural perd sa récolte, si un industriel est victime de la conjoncture, si  les services sont momentanément handicapés, faute de neige par exemple, personne ne sautera à la corde au moment des repas.

Enfin, et ce dernier royal, tous les couples sans exception (le père ou la mère) qui le désirent pourront assurer en toute quiétude -- puiqu'ils seront rétribués, le devoir sacré aussi sacré qu'un sacerdoce -- l'éducation de leurs bambins. Voilà un élément négligé, pourtant clef de voûte de cette future France, auquel nous devons sérieusement songer.

 

Conclusion  et bémol

 

Vous devez réfléchir, citoyens en général, car le candidat propose ces solutions (des paliers successifs sont nécessaires) et le peuple dispose, mais de grâce, voyez le principal, délaissons le secondaire pour l'instant car les avantages sont immenses, à moins que les personnes favorisées par le système que nous critiquons loyalement préfèrent, le droit de prospérer sans occupation professionnelle, le mécontentement populaire, bref, la chienlit, ils sont libres. Cependant le bon sens populaire par le vécu et leur arme majeure les référendums pourront les priver de cette sorte de parasitisme.

 

Comme le dit si bien A. Sandler, Président du Cercle des Citoyens avant de te lancer prépare bien ta route. 

 

NB - Les citoyennes et citoyens sont exposés à trois conséquences principales initiées à la fois par les règles actuelles de l'Economie et par les Multinationales : L'empoisonnement, l'appauvrissement, l'asservissement. Seule la compréhension de ces effets mortifères et l'union nationale autour de dirigeants responsables et incorruptibles auront raison du système.

L'Histoire nous indique que nous avons eu des femmes et des hommes d'envergure pour sortir le pays des pires situations auxquelles il était exposé. Pourquoi de tels redressements ne se reproduiraient pas ? Nous devons tous en prendre conscience et agir.

A mes soeurs et frères citoyens, ce plaisir que j'ai de communiquer, sans peur, avec eux.

 

Jacques Daudon -  Candidat du Rassemblement d'Initiative Citoyenne, sur Gap.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



04/05/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 75 autres membres